la propreté

selon les mots millénaires des Ecritures :

 

"la première aumône consiste à ôter un obstacle ou une impureté sur la route"

"Sois sur cette Terre comme un étranger ou de passage"

" vos biens et vos enfants ne vous sauveront pas "

"le jeûne purifie le corps et l'esprit"

"lavez-vous, soignez vos dents, parfumez-vous et mettez des habits propres pour ne pas incommoder vos voisins d'odeurs désagréables"


"accomplissez les petites ablutions rituelles cinq fois par jour et les grandes ablutions après certains actes qui les nécessitent"

"nettoyez le lieu où vous pratiquez la prière ou la médiation car celles-ci resteront sans effet dans un endroit qui n'est pas propre "

 

traduction dans le jargon moderne du coaching de vie :


 il a été démontré qu'"une bonne hygiène est la base de la confiance en soi, une condition essentielle à la fois au respect de soi et des autres".... de même, nettoyer son cadre de vie participe au bien-être à la fois physique et mental : les conseils fleurissent pour vous aider à "faire des listes", "jeter le superflu", "se débarrasser de ce qui encombre notre vie, au propre comme au figuré"... Le lien est ainsi établi entre "faire le ménage" à la fois chez soi, autour de soi, dans sa tête et dans son corps, pour "gagner en légèreté" ; les "bienfaits du jeûne" sont vantés ; quant à la propreté du cadre de vie et de l'environnement, outre ses effets bénéfiques évidents sur notre santé (qualité de de l'air, désinfection des germes en se lavant souvent les mains et en nettoyant les locaux....) elle contribue grandement à notre bien-être, aussi bien extérieur qu'intérieur.


les analogies à partir de la propreté et de l'hygiène sont nombreuses : nous avons cité "faire le ménage" aussi bien autour de soi que dans sa tête, ce grand ménage intérieur qui permet de "faire de la place en soi pour accueillir l'autre" dans la lutte contre l'ego

sans oublier les bienfaits du jeûne, qui purifie à la fois le corps et l'esprit, la valeur fondamentale de la légèreté, pour vivre cette vie "comme un étranger ou de passage" et savoir réprimer son amour des biens matériels, sa tendance à accumuler les richesses et les possessions qui finissent par nous étouffer...

mais il est révélateur de dérouler encore davantage le fil des analogies possibles à partir de la propreté, par exemple certains "glissements sémantiques" des mots de la langue : la saleté des lieux conduit à une nourriture malsaine, qui incommode, provoque des lourdeurs et des gaz d'estomacs qui remontent, d'où mauvaise haleine et mauvaise bouche, d'où désagrément olfactif qui peut conduire, par analogie, à un désagrément visuel d'une chose ou d'une personne laide - donc a contrario, la propreté conduit à la beauté....

voici quelques exercice du travail sur soi, en lien avec la propreté  et l'hygiène, aussi bien corporelle que mentale, et sur les rapports étroits qui existent entre le bonheur de l'individu et les caractéristiques de son environnement :